Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la choupinette des cîmes
  • Le blog de la choupinette des cîmes
  • : Anecdotes professionnelles et personnelles de la vie d'une jeune vétérinaire passionnée.
  • Contact

Texte Libre

Bienvenus à tous sur mon Choupi-blog !
Pour être informé de la parution d'une nouvelle note, inscrivez vous sur la newsletter.

Précision: je ne fais pas de diagnostic en ligne car cela nécessite une consultation en chair et en os !
Chaque cas est unique, et beaucoup de maladies présentent des symptômes en commun. Internet ne peut remplacer une visite chez votre vétérinaire préféré !

Je ne répondrais donc pas aux e-mails me demandant un avis ou un diagnostic.


  Les conseils que je donne pour les propriétaires, ont surtout pour objectif de:
- vous informer,
- vous aider à prendre soin de votre minou ou de votre toutou,
- et vous alerter sur les signes ou symptômes à ne pas minimiser pour le bien de votre animal.


Merci de votre compréhension!


Retour à la page d'accueil :
  Choupinettedescimes


Recherche

Archives

19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 09:26

 Bonjour à tous. Et non ce blog n'est pas mort (pas encore !). Etant en congé maternité, j'ai à nouveau un peu de temps pour écrire... Du coup, j'ai rédigé une page sur le thème "mon chat boit beaucoup", mais comme elle n'apparaît pas sur la page principale, et que sur une "page" on ne peut pas laisser de commentaires ou de questions, je l'ai ré-éditée en article.

Bonne lecture !

Mon chat boit beaucoup : que dois-je faire ?

 

http://www.jovisca.com/images/soif_entete.jpg

Parmis les questions que beaucoup de propriétaires de chat se posent, il y a a celle ci : "mon chat boit beaucoup, est-ce normal?".

La réponse est non. C'est ce qu'on apelle la PUPD : polyuro-polydispsie (uriner plus et boire plus).

Cette constatation doit vous inciter à consulter votre vétérinaire, car très souvent, c'est le 1er symptôme d'une maladie potentiellement sérieuse.

 

 

1. Comment puis-je réellement savoir si mon chat boit de façon excessive ?

 

En moyenne, on estime qu'un chat qui reçoit une alimentation sèche (croquettes) peut boire jusqu'à 60mL/kg par jour, soit 300mL pour un chat de 5kg. S'il mange de la pâté, celle ci apporte beaucoup d'eau au chat, donc en général il boit  moins. Le plus simple est de mettre 500mL par exemple à une certaine heure le matin, et de mesurer ce qui reste dans la gamelle le lendemain matin à la même heure. Cela permet d'estimer facilement la quantité d'eau bue sur 24h. En cas de doute, une mesure de la densité urinaire permettra de trancher (pour cela il suffit de récupérer un peu d'urines, votre vétérinaire pourra vous fournir des kits de recueil d'urine, à mettre dans le bac à litière à la place du substrat habituel).

 

En réalité, c'est surtout un changement dans la quantité d'eau bue chaque jour qui doit vous alerter. Par exemple, un chat qui buvait très peu, et qui se met à passer beaucoup plus de temps devant sa gamelle d'eau, ce n'est pas normal. Ou alors vous constatez que vous devez remplir sa gamelle plus souvent qu'avant. Autre indice si c'est un chat qui ne sort pas : sa litière est plus vite "pleine d'urine" qu'avant et vous devez la nettoyer beaucoup plus souvent.

 

D'ailleurs, j'estime personnellement que même si la quantité ne dépasse pas 60mL/kg/jr, si le chat se met à boire plus, il faut quand même vérifier que tout va bien. Parfois, le chat boit juste un peu plus, mais c'est parce qu'il a mal au ventre, ou que la maladie qui provoque ce symptôme n'est pas encore à un stade très avancé : même si la quantité d'eau bue est raisonnable et que ça vous rassure, n'attendez pas. Plus une maladie est détectée précocément, plus le chat aura de chance de vivre mieux et plus longtemps.

 

2. Quels sont les causes "normales" d'une augmentation de la prise de boisson ?

 

2.1. le passage d'une alimentation humide (pâté) à une alimentation mixte, ou sèche (croquettes) :

Forcément, l'aliment apporte moins d'eau donc le chat compense (plus ou moins) en buvant plus. ATTENTION : il ne faut jamais passer brutalement d'une alimentation humide à une alimentation sèche, les chats ne sont pas de grands buveurs et la plupart du temps, ils ne compensent pas suffisament ce  "manque à gagner". Il faut que ce soit fait progressivement, et que vous vous assuriez qu'il boive suffisament, sinon il risque fortement de faire (entre autres) des cystites voire des calculs urinaires car ses urines seront trop concentrées.

 

2.2. une augmentation de la quantité de sel dans son aliment :


Si vous venez de changer de marque de croquettes et que c'est à ce moment là que votre chat s'est mis à boire plus, pensez à vérifier la teneur en sel et à la comparer à celle de l'ancien aliment. Le meilleur moyen pour voir si c'est l'aliment qui est responsable, c'est de repasser à l'ancien aliment et de voir si les choses redeviennent comme avant.

 

2.3. une augmentation des "pertes en eau" :


    - en cas de diarrhée et/ou vomissements, il est normal que le chat compense ces pertes en buvant plus. Des vomissements très fréquents et/ou chroniques, et une diarrhée (ou des selles molles) qui durent depuis plus de 2-3 jours, doivent vous inciter à consulter votre vétérinaire.

    - quand il fait très chaud, notament si l'air est très sec. Car même si le chat ne transpire pas, il peut perdre un peu plus d'eau en haletant, mais souvent c'est très discret et l'on ne s'en apperçoit pas.

 

2.4. Une fièvre prolongée peut aussi provoquer une augmentation de la soif.

 

 

3. Quelles sont les principales maladies qui peuvent provoquer une PUPD chez le chat ?

 

3.1 L'insuffisance rénale.


Elle est fréquente chez les chats âgés, mais peut arriver à tout âge. La PUPD est le 1er symptôme de l'insuffisance rénale : les reins n'arrivent plus à concentrer les urines, la perte d'eau importante dans les urines oblige alors le chat à compenser en buvant plus. Quand l'insuffisance rénale est plus avancée, et que le taux d'urée dans le sang dépasse les valeurs normales, d'autres symptômes peuvent être constatés, notament : amaigrissement, perte d'appétit ou appétit plus capricieux, fatigue, vomissements plus ou moins fréquents, constipation, poil terne, mauvaise haleine, ... N'attendez pas que ces symptômes apparaissent. Pour ralentir la progression de la maladie rénale, il est essentiel d'agir précocément.

 

3.2. Le diabète sucré :


Il peut arriver à tout âge. Les chats obèses sont prédisposés. En cas de diabète, la présence de sucre dans les urines provoque un "appel d'eau", et le volume d'urine excrété est alors très important. Le chat compense en buvant plus, et souvent la quantité d'eau bue est vraiment très importante (plus que lors d'insuffisance rénale). Il est important de dépister tôt un diabète, car l'hyperglycémie peut avoir des conséquences graves, mais surtout, il faut savoir que le diabète est souvent réversible chez le chat. Et plus tôt il est pris en charge, plus les chances de guérison sont importantes. Les autres symptômes du diabète sont un amaigrissement rapide, malgré un appétit vorace, une plantigradie (le chat est normalement digitigrade, cela veut dire qu'il marche sur les doigts, en cas de neuropathie secondaire au diabète, il pose parfois tout le pied au sol notament sur les postérieurs), une cataracte d'apparition brutale, etc...

 

3.3. L'hyperthyroïdie :


C'est une affection que l'on rencontre très fréquement chez les chats de plus de 8 ans. Très souvent, elle est due à une hypersécrétion d'hormones thyroidiennes par une tumeur touchant une des glandes thyroidiennes. C'est glandes sont situées le long de la trachée, et normalement de taille trop petite pour être palpables. Chez les chats hyperthyroïdiens, on sent souvent un nodule à proximité de la trachée (ce n'est pas évident pour vous de le sentir, donc ne cherchez pas, mais votre véto lui a l'habitude). Les chats hyperthyroidiens présentent souvent un amaigrissement important malgré un appétit plutôt bon voire vorace (cela dit, parfois au contraire l'appétit est fluctuant voire diminué, mais ce n'est pas la majorité des cas), des vomissements fréquents, parfois des selles molles voire des diarrhées chroniques, de la nervosité, pouvant aller jusqu'à de l'agressivité, et des vocalises nocturnes (miaulements forts, sans raison apparente).

 

ATTENTION : la liste des symptômes n'est pas exhaustive, et tous les chats ne vont pas forcément développer les mêmes symptômes même s'ils souffrent de la même maladie.

Parfois, chez les chats âgés, le chat peut être touché par plusieurs affections simultanément.

De même, les symptômes pris isolément, ne sont pas spécifiques des maladies citées ci-dessus. Les vocalises par exemple, peuvent être rencontrées en cas d'hypertension, d'anxiété, ou tout simplement à cause de la sénéscence (vieillissement du cerveau). Ces listes de symptômes sont simplement donnés à tître d'information et ne peuvent à eux seuls vous permettre de faire un diagnostic. Seul votre vétérinaire, en examinant votre animal et en faisant les analyses nécessaires, pourra poser un diagnostic.

 

3.4. Autres maladies pouvant provoquer une PUPD (liste non exhaustive) :


- le diabète insipide : peu fréquent. Il est lié à un déficit en hormone anti-diurétique ou à une anomalie des récépteurs rénaux à cette hormone (ce qui rend les reins insensibles à cette hormone et les empêche (grosso modo) de "retenir l'eau dans l'organisme"). Cela entraîne une production d'urines très diluées, en quantité énorme et le chat doit boire énormément pour ne pas se déshydrater. L'émission d'urine ne diminue pas même si on prive le chat d'eau (attention ne faites pas le test à la maison, cela peut le tuer!). En général tant que le chat peut boire, il va bien.

- une affection hépatique : cholangite, cholangiohépatite, tumeur/cancer du foie...

- une pancréatite chronique

- une lésion de l'estomac (gastrite chronique, tumeur, ulcère)

- une hypercalcémie : lorsque le taux de calcium dans le sang augmente, cela provoque une augmentation de la soif. L'hypercalcémie peut avoir plusieurs origines, la plupart du temps (car je ne vais pas citer les causes les moins fréquentes), elle est causée par une hypersécrétion de parathormone soit par :

   --> les glandes parathyroidiennes (petites glandes situées près des glandes thyroidiennes), qui peuvent en cas de tumeur (bénigne ou maligne) sécréter cette hormone en excès.

   --> un cancer : des cellules cancéreuses peuvent aussi sécréter de la parathormone, par exemple les lymphomes, les adénocarcinomes (chez le chat par exemple, les tumeurs mammaires ou leur métastases.

 

 

4. Comment le vétérinaire va-t-il procéder pour identifier la cause de la PUPD ?

 

4.1 L'anamnèse et l'examen clinique


- En premier lieu, le vétérinaire va vous demander de lui énoncer tous les symptômes que présente votre chat (essayez de ne rien oublier !). Il va vous poser tout un tas de questions pour avoir des précision sur ce que vous lui avez dit, ou pour en savoir plus sur certains points essentiels que vous n'auriez peut être pas abordé : (entre autres) a-t-il perdu du poids, comment est son appétit, comment sont ses selles, présente-t-il des vomissements, et si oui à quelle fréquence. Etc... 

- Ensuite, l'âge du chat, sa morphologie, et son historique médical (normalement le vétérinaire note tout, y compris l'évolution de son poids à chaque visite) vont également lui permettre de privilégier certaines hypothèses par rapport à d'autres.

- Enfin, le vétérinaire va examiner votre chat : examen exhaustif de l'ensemble du corps (y compris la palpation des glandes thyroides), pesée, auscultation, etc...

 

4.2 Les examens complémentaires :


Même si les informations précédentes permettent souvent d'avoir une petite idée de l'origine du problème, il faut faire des examens complémentaires pour préciser le diagnostic. D'ailleurs parfois, l'anamnèse et l'examen clinique ne révèlent rien d'autre que la PUPD, et alors là, c'est le flou total, les examens complémentaires en devient encore plus cruciaux.


- Si le vétérinaire a un doute sur le fait que votre chat présente une réelle PUPD, il va effectuer une mesure de la densité urinaire. les urines peuvent être obtenues en pressant la vessie si le chat n'a pas uriné peu de temps avant et surtout s'il est cool et très détendu (ce qui est rare). Une autre possibilité est de les prélever par cystocenthèse : on aspire un peu d'urine avec une seringue, à travers la paroi abdominale. C'est quasiment indolore mais pas forcément agréable, donc là aussi il faut que le chat soit cool, et que sa vessie ne soit pas vide. Le plus simple en général, est d'utiliser un kit de recueil d'urine, et vous récupérez vous même les urines dans la litière une fois que le chat a fait naturellement. C'est le moins invasif et le plus sympa pour le chat, mais du coup, on n'a pas la réponse tout de suite !

 

- Une prise de sang, qui permettra de réaliser :

     - une analyse biochimique (le chat doit être à jeun pour que les résultats soient plus fiables) : au minimum urée et créatinine (pour vérifier le fonctionnement des reins), une glycémie (augmentée en cas de diabète), certains paramètres hépatiques (au minimum PAL et ALAT) pour s'assurer que le foie va bien (même si des valeurs normales n'excluent pas un problème hépatique, mais je ne vais pas entrer dans le détail).

Chez le chat, la glycémie peut augmenter de façon importante en cas de stress (et la prise de sang, en général, ça les stresse), donc si la valeur de la glycémie est douteuse (grosso modo entre 1.5 et 3g/L) il peut demander un dosage des fructosamines en laboratoire. Ce dosage permet d'avoir une idée de la glycémie sur les 15 jours précédents, et n'est donc pas influencé par le stress.

     - un dosage de T4 (hormone thyroidienne) à la clinique s'il son analyseur le lui permet, ou dans un laboratoire vétérinaire (les labos pour humains ne sont pas fiables pour le dosage de T4 féline)

     - si une pancréatite est suspectée, il peut faire un test rapide à la clinique (s'il a le matériel chez lui), ou envoyer le sang dans un laboratoire d'analyse vétérinaire, pour mesurer la SpecFpL (Specific Feline pancreatic Lipase)

 

- Si la prise de sang ne donne rien, et si le chat présente en plus de la PUPD, des symptômes tels que : amaigrissement et/ou troubles digestifs chroniques, le vétérinaire va prescrire une échographie abdominale. Celle ci va permettre d'évaluer (entre autres) le foie, le pancréas, l'état des reins, et l'aspect du tube digestif.

 

- En cas de suspicion de diabète insipide (chat jeune, sans autres symptômes que la PUPD, avec une densité urinaire extrêmement basse), le vétérinaire vous proposera un test de restriction hydrique (qui va nécessiter de garder le chat à la clinique toute une journée) ou un test à la desmopressine (la fameuse hormone anti diurétique) pour voir si la PUPD cesse avec des instillation intra oculaires de desmopressine.


Tous ces examens peuvent être relativement coûteux, mais sont nécessaires pour établir un diagnostic. Et parce que l'on sait que cela coûte cher, on procède souvent par étape : d'abord la prise de sang, puis si la prise de sang ne donne rien, on fait une échographie abdominale, etc ...

N'hésitez pas à demander un devis avant de commencer tout ça.

Ensuite c'est à vous de voir : si vous trouvez que le coût est excessif, vous êtes en droit de refuser de faire tous ces examens, mais dans ce cas, le diagnostic ne pourra pas être fait (on est pas devins !)... Le chat ne sera pas traité (si toutefois un traitement existe, cela dépend de la cause identifiée), et quand il commencera à aller mal il sera probablement trop tard... Alors à vous de voir si vous voulez ou non prendre ce risque...

 

 

Voilà, vous savez tout ou presque ! N'hésitez pas à me poser des questions (dans les commentaires) si je n'ai pas été assez claire sur certains points ou si vous voulez d'avantage de précisions. Ne me demandez pas pourquoi votre chat à vous boit beaucoup, en me listant tous ses symtômes, car comme vous l'avez compris, sans l'examiner et sans faire d'examens complémentaires, je ne pourrais pas vous répondre. En cas de doute n'hésitez pas à demander directement à votre vétérinaire !

 

 

Donc voilà : pour résumer, si votre chat se met à boire plus, même s'il a l'air d'aller très bien, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire ! Lui seul pourra vous dire s'il y a lieu de s'inquiéter ou non, et s'il est nécessaire de faire des examens complémentaires.

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Conseils de véto
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 16:11

L'autre jour, j'ai une consultation pour problème de peau.

 

Comme c'est un problème chronique, je lui fais la totale  :

- le scotch test : on colle un petit scotch sur la lésion, ce qui permet de récupérer des cellules et de voir ensuite au microscope, après coloration, s'il y a des bactéries, des cellules inflammatoires ou des levures

- le raclage : on gratte la peau avec une petite lame, pour avoir des cellules un peu plus en profondeur, ce genre d'examen permet surtout de rechercher la présence d'acariens (gale, démodécie...)

- le trichogramme : examen des poils au microscope pour voir si ce n'est pas une dermatophytose (teigne)

 

 

Quand elle me voit débarquer avec un scotch, deux lames, une pince, du lactophénol et faire sur son chien tous les petits prélèvements nécessaires, elle s'exclame :

"en fait c'est comme les experts ici !"

 

YEESSSSS !

http://s.plurielles.fr/mmdia/i/47/3/gary-sinise-le-boss-des-experts-manhattan-4023473ammfa_2041.jpg

J'ai adoré cette remarque !

 

Parce que oui, c'est un peu ça, on mène notre petite enquête, on prélève, on colore, puis on examine au microscope !!! Et parfois (souvent) on trouve l'origine du problème.

C'est ça qui me plaît dans ce métier : mener l'enquête ! Bon, nous en tant que véto, on parle plutôt de "démarche diagnostique".

 

En plus en dermato, avec des petits examens simples et peu coûteux, on peut trouver facilement des réponses. Et parfois on est surpris, et on trouve quelque chose auquel on se s'attendait pas. Comme l'autre jour où j'ai trouvé une macroconidie* (coup de bol, d'autant que j'en avais jamais vu avant), alors que le chien n'avait pas de tout des symptomes évocateurs de teigne !

C'est là qu'on se dit que ça vaut la peine de les  faires ces petits examens (même si ça fait râler mon collègue ASV car je prends du retard sur mes consult'), car au moins on est sûr de mettre en place le vrai bon traitement et de pas revoir le chien une semaine plus tard pour le même problème qui ne s'est pas (du tout) arrangé . 

 

Voilà. Enfin je vous rassure, contrairement aux experts de la télé, je n'ai pas d'arme sur moi... enfin pas d'arme à feux en tous cas !

 

 

* une macroconidie c'est (suivant l'espèce du champignon) un truc comme ça  :

http://mycologie.euro-bioweb.eu.com/gal_mycologie/gal_dermatophytes%20-%20copie/mediafiles/l9.jpg

(cf site http://mycologie.euro-bioweb.eu.com/gal_mycologie/gal_dermatophytes%20-%20copie/thumb.html )

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Vie quotidienne d'une véto
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:30

Et bien voilà, je me remets un peu à l'écriture. Il faut dire que le temps m'a manqué et vous allez vite comprendre pourquoi...

 

Nous avons (enfin) emménagé dans notre petite maison en banlieue en juin de l'année dernière.

 

Et oui !!! Finis les 25m carrés avec le chat qui tourne en rond, et qui passe ses journées derrière la fenêtre en regardant le dehors d'un air nostalgique. 

Fini les affaires partout au point qu'on ne se souvienne plus à quoi ressemble le sol, au point que le Choupinou et la Choupinette se cognent partout et parfois même l'un contre l'autre... ce n'est pas si désagréable que ça, avouons-le , sauf à l'heure ou tu es encore chez toi alors que tu devrais déjà être dans le métro, et que tu bouscules le Choupinou encore mal réveillé parce qu'il est dans le passage, et qu'en plus tu l'engueules alors qu'il ne peut juste pas être ailleurs (puisqu'il n'y a que 25m carrés donc 5 seulement non recouverts par les meubles et les affaires) et que c'est pas vraiment de sa faute si t'es en retard, c'est plutôt parce que t'as traîné au lit, puis sous la douche, puis devant ton café... mais vu que t'es stressée, tu râles quand même... oui, au cas où il aurait une toute petite part de responsabilité dans ce retard (oui si on cherche bien, j'ai peut être traîné au lit pour rester près de lui plus longtemps, j'ai traîné sous la douche parce qu'il fait froid dans SA salle de bain, et ça donne pas envie de sortir de sous l'eau chaude, et j'ai traîné devant mon café car "on" a mis du temps avant de me le préparer.... arf quelle mauvaise foi.. je sais, mais vous voyez, j'avoue mes travers, c'est déjà un petit pas vers l'absolution ! ).

 

Bref tout ça pour dire que ça y est, on l'a notre maison, avec un tout petit mini jardin pas grand mais juste assez pour oublier qu'on est en banlieue parisienne et pour pouvoir bronzer sur une chaise longue en été avec un bouquin dans les mains histoire de faire genre "non je ne bronze pas, je lis, car je suis une intellectuelle moi " (hein?? ah bon? )

 

Et voilà comment, emportés par l'euphorie du gain de place, on a craqué et.... on a adopté un chien !!!

 

Et voilà une petite labrador noir femelle de 3 mois et demi (et 12kg) qui débarque chez nous, au grand damn de ma pipoune qui était bien contente d'avoir (enfin) une maison et un jardin pour elle toute seule...

 

Dès le 1er jour la pipoune avait d'ailleurs voulu tout visiter d'un coup : la maison bien sûr mais surtout... le jardin ! On s'était dit qu'on attendrait un peu avant de la laisser sortir, histoire qu'elle s'habitue à la maison, et puis en fait... elle a fait son regard de chat battu malheureux désespéré suicidaire, et du coup j'ai craqué, j'ai ouvert la porte.

Depuis, elle ne fait que ça : rentrer-sortir-rentrer. Elle est heureuse, épanouie, et sans effort elle a perdu tous ses grammes superflus (pas moi, soit dit en passant). Elle a même tellement vite perdu son gras du bide, que la véto névrosée parano que je suis lui a fait un bilan sanguin ultra complet, qui n'a (bien sûr) rien donné. Ouf, tant mieux !

 

Donc voilà, on lui offre un territoire enfin digne de ce nom, et voilà qu'un mois plus tard, on lui ramène un chien ! La claque... Elle ne l'a pas très bien pris... enfin surtout pendant les 5 premières minutes, puis elle a vite oublié son désarroi, emportée par la curiosité et l'envie irrépressible de surveiller les frasques de cette petite boule de poils intrépide ! Elle a mis un point d'honneur à participer à l'éducation de la chienne : en effet, à peine arrivée, la petite nouvelle apercevant ma pipoune et pensant trouver là un super compagnon de jeu, fonce vers elle toute joyeuse pour lui faire une léchouille sur la joue. Sans même s'être présentée ! Bref, n'ayant pas respecté le protocole,  la miss a tout de suite été rappelée à l'ordre par un coup de patte bien maitrisé du genre "que ça ne se reproduise plus". Elle a été un peu refroidie, et a fait un peit chouinement genre "aïeeeuuh" et depuis elle a bien retenu qu'après ses maîtres, le 3ème chef de la maison, c'est le chat ! (je me demande même parfois si elle ne croit pas que le chef suprême ce soit le chat...)

 

Bref, à peine arrivée, notre filoute se révèle très affectueuse et force l'admiration. Comme elle est saaaage ! et beeeeellle ! et obéissaaaaante !

Elle connaît déjà quelques ordres : assis/au pied/non... et en 24h elle comprend qu'elle n'a pas le droit d'aller dans la chambre ni dans la salle de bain et assimile un nouvel ordre : "à ta place".

 

Et nous voilà; Choupinou et moi, investis de la mission d'éducation de ce jeune bolide à 4 pattes. Il est ferme le Choupinou, c'est vrai, il faut fixer des limites, bien la cadrer... car ce sera plus difficile quand elle fera 35kg.

 

Elle n'a pas échappé au déparasitage complet : un bon shampoing pour chiot pour qu'elle sente bon le propre, un bon vermifuge qu'on a du lui faire avaler en 4 fois (j'ai perdu la main ou quoi???), puis 2 jours après la pipette anti puces et tiques. (oui parce qu'il ne faut pas laver le chien dans les 2 jours qui précèdent ou suivent l'application d'une pipette, je le dis pour mémoire...  J'suis véto, on ne se refait pas ! )

 

On lui a installé un petit nid douillet dans le salon. On lui a acheté des jouets... pas assez visiblement car elle a cherché des jouets en plus dans la maison... elle s'est fait une sorte de "chasse au trésor" en quelque sorte, rien de méchant mais juste de quoi s'occuper quand le Choupinou et la Choupinette ne sont pas là... C'est ainsi que j'ai perdu une première sandalette, ahhhh quand j'y repense... mes super sandalettes hyperconfort  de chez décath, snif !!! Elles n'étaient pas très jolies mais super pour marcher... Et oui, parce que naïvement, comme la première nuit s'était bien passée, on ne s'était pas méfiés nous  !!!

 

Ensuite on a rangé les chaussures. dans la chambre...

 

Puis les affaires qui traînaient ça et là aussi, et qu'on n'avait pas pris le temps de ranger... ben maintenant, y'en n'a plus... On a commencé à tout mettre en hauteur, ou dans la chambre. Par exemple mon appareil photo, qui a fait du une séance de patinage pas-artistique depuis la salle à manger jusqu'au couloir et  a maintenant un petit côté écorché vif, mais sans perdre pour autant son honneur, genre "ouais je suis rayé de partout mais j'assume, je marche toujours !!!!!"

Les blousons pendus au porte-manteau de l'entrée... eux aussi, on les a mis ailleurs, ben oui parce que c'est tellement rigolo de tirer dessus pour les mettre par terre...

 

Puis la chambre étant trop petite pour tout accueillir, on a fermé la porte du couloir, pour la cantonner à la grande pièce  cuisine-salle à manger-salon.

 

On a compris qu'elle aimait mâchouiller... Fini le tri sélectif, pendant quelques temps, les cartons furent destinés au chien. On retrouvait des morceaux partout par terre, dans le salon, dans le jardin (dans le caca un peu aussi, mais faut pas le dire) mais au moins le reste de nos affaires était intacte !!!

Et puis c'est moins dangereux que le verre... parce que oui elle a fait joujou avec un verre, qui était sur la table, hein, mademoiselle s'est servi.... on a retrouvé des morceau de verres sur le canapé, dans le salon et jusque dans l'entrée. J'ai eu peur de ce que j'allais trouver en lui ouvrant la gueule, et puis ben... rien, pas blessée la filoute... ouf encore.

 

Ensuite on s'est dit que peut être ça l'habituait à mâchouiller sans cesse alors on a changé de stratégie et donné uniquement des os et lamelles à mâcher.  On lui a donc acheté des os et lamelles à mâcher de tous types et de tous horizons (les super trucs de la clinique, et les trucs de chez carrouf qui lui plaisent bien aussi mais durent moins longtemps). Elle aime bien, et nous aussi, parce que ça l'occupe un moment (j'ai pris direct des lamelles pour chiens de plus de 30kg, ihih).

 

Désormais, vigilance accrue... et sens en alerte car elle trouve toujours de nouvelles idées de conneries à faire en notre absence... "Les labs, ça fait des conneries jusqu'à l'âge de 2 ans" qu'il m'a dit mon collègue, "ça bouffe tout ! "... 2 ans? mais d'ici là on n'aura plus de meubles, plus de murs.... !!! Faut trouver une solution !!!

Du coup le salon s'est presque retrouvé vidé de tout ce qui n'était pas vraiment utile à  cet endroit. Par chance elle n'a pas encore eu l'idée de s'en prendre à la télé ni au téléphone... Je touche du bois...

 

La maison n'a jamais été aussi bien rangée (en tous cas pour la partie salle à manger-cuisine-couloir, car la chambre est devenue la pièce fourre-tout et a des airs de cagibi... enfin tant qu'on peut encore distinguer le lit au milieu...), ni  aussi propre (comme on nettoie les pipi et les cacas, finalement c'est lavé plus souvent, et avec tous les poils qu'elle laisse par terre, et toutes les brindilles et  bouts de bois qu'elle ramène du jardin, faut balayer trèèèès trèèès souvent).

 

On est devenu super efficaces dans l'épongeage de pipi suivi du nettoyage du sol puis de la serpillière.

On a commencé à repérer très vite les dangers potentiels, même si on se faisait encore avoir par moment... Comme le jour où j'ai retrouvé  mâchouillés dans l'entrée, les pastilles d'allume-cheminée, laissée sur le bord de la cheminée par les anciens habitants et que la chienne a trouvées avant nous.... J'ai appelé le centre anti poison au cas ou, bien qu'elle semblait n'avoir aucun symptômes... plus de peur que de mal,  car elle avait dû juste les croquer sans en avaler... mais bon quand même !!!

 

 Le canapé fut temporairement recouvert par un bac en plastique et des chaises pliantes, pas très top niveau déco, mais efficace pour éviter que le chien n'y fasse la sieste en notre absence. Ensuite on a carrément barricadé la zone salon, car j'en avais marre de retrouver tout le temps les coussins par terre et parce qu'un jour le canapé a subit un terrible assaut. Estimons nous heureux, avant elle les déchiquetait les affaires qu'elle trouvait, maintenant elle se contente juste de les mettre au sol, ya du progrès non ?

 

Elle a (plus ou moins) rapidement progressé sur la propreté, elle a très vite cessé de faire pipi et caca à la maison la nuit (faut dire qu'on la sortait plusieurs fois le soir, et que le courageux choupinou se lève tôt le matin désormais pour la promener avant le ptit dej... lui qui se levait toujours après moi... aujourd'hui c'est lui le premier debout !! merci Choupinou (et surtout ne change pas, c'est très bien comme ça !!! :-p )

Pour la propreté (et la "sagesse" ) en notre absence ce fut plus compliqué, à cause d'un petit (gros) problème d'anxiété de séparation. La propreté a été acquise très vite quand je me suis résignée à essayer le diffuseur de phéromones "apaisantes"... je n'y croyais pas trop, avant, mais je suis désormais convaincue à 100% de ses bienfaits. Depuis on n'ose plus s'en passer, alors on le branche systématiquement dès qu'on s'absente.

 

 

Pour le fait de manger tout et n'importe quoi... de gratter les murs... ça a été plus long, mais comme je suis véto, j'ai fini par trouver la solution de la dernière chance et ouf, ça a marché.

 

Aujourd'hui on est bien ! Oui car ce que je vous décrit là paraît cataclysmique, mais non, elle n'a rien abimé de trop important, quelques séquelles de grattouillis au mur par ci par là, mais comme de toute façon il faut qu'on ré-enduise et repeigne tout, c'est pas si grave. Elle n'a pas fait de si gros dégâts, ni sur le mobilier ou la maison, ni sur elle même malgré toutes les cochonneries qu'elle a pu ingurgiter et les frayeurs qu'elle m'a fait !

 

 

Maintenant elle est sage, propre (hum, enfin ya encore quelques petites rechutes par moment mais bon passons...), elle nous aiiiime et nous on l'aime aussi. Parfois même le Choupinou l'aime un peu trop et je suis obligée de dire "euh oh eh bon stop, fini les câlins, il est à moi le Choupinou, ça y est c'est mon tour, non mais !!!"

Le Choupinou est un Dieu pour elle (et je crois que ça lui plaît, d'être son dieu). Je ne suis donc pas la seule à voir que cet homme est exceptionnel !

 

Elle est très intelligente. Elle connaît tout un tas d'ordres, le  plus utile étant "lâche", car vous l'avez compris, un labrador, c'est un vrai aspirateur sur pattes. Le Choupinou l'a même surnommée Dysonette. Tout y passe : des bouts de bois, des crottes de chats (et oui, ne prenez pas cet air dégoûté, elle a l'air d'adorer ça , on dirait même une droguée qui trouve de la cam ), des bouts de plastique... bref, au moins avec cet ordre, si bien sûr on intervient à temps, elle obéit et recrache dès qu'on le lui demande.

La plus grande fierté du Choupinou (et il tenait à ce que je le mentionne), c'est qu'il lui a appris à ranger ses jouets (enfin, sur commande bien sûr, le jour ou elle le fera sans qu'on lui demande, ben euh... les grenouilles auront des ailes !)

 

 

 

Et le chat y trouve aussi son compte, car quand on promène la chienne, souvent le chat nous suit en ballade (ce qui amuse beaucoup les voisins et les gens qu'on croise). Pourquoi est ce qu'elle nous suit ?

Peut être par curiosité? (genre "mais ou ils vont encore ces deux là)

Ou par jalousie? (genre "eh oh, moi aussi je veux venir !")

Ou profite-t-elle tout simplement de la présence de deux gardes du corps pour une ballade relax-pépère ? (genre "bon alors avec un gros chien noir et mon maître ou ma maîtresse avec moi, j'aimerai bien voir si félix, médor ou le gamin du bout de la rue feront autant les malins, mwahahahaha").

 

IMG_9133.JPG

Désormais elle fait 30 kg, mais ce n'est rien par rapport à la place qu'elle occupe dans nos coeurs ! Même dans celui du chat ! (si si, elle fait la fiérote comme ça, mais elle l'aime sa chienne !)

 

PS : oui oui je sais, elle est très belle, et oui je sais, la photo est très réussie, normal, c'est moi qui l'ai prise !

 

 

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Mes p'tits protégés
commenter cet article
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 23:18

L'autre jour nous avons fourni un kit de recueil d'urine aux propriétaires d'un chat qui présentait des symptômes de cystite. Cela permet de de mesurer la densité urinaire, et de préciser (parfois) l'origine de la cystite en regardant notamment si des cristaux sont présents dans les urines.

On prend les urines, on les centrifuges, et on regarde au microscope. Rien de bien sorcier.

 

Ce kit comprend des petites billes à mettre dans le bac à la place de la litière habituelle, et qui n'absorbent pas du tout les liquides, ce qui permet de pouvoir récupérer ensuite la flaque d'urine au fond du bac. Ces petites billes ne servent pas à grand chose, ils ont pour unique objectif de donner au chat de quoi gratouiller et faire un puit, de façon à se mettre en condition pour uriner, car nombreux sont les chats qui n'accepteraient pas de faire pipi dans un bac vide, question de principes. Dans le kit se trouve également une pipette pour récupérer l'urine et un tube pour la mettre dedans.

 

Personnellement je prends toujours soin de bien expliquer aux propriétaires comment faire, sauf que là c'est une de mes collègues qui avait reçu les personnes en consultation. Donc je ne sais pas ce qu'elle leur a dit, et si elle a pris le temps de leur expliquer un minimum, mais voilà ce que j'ai reçu le lendemain pour faire la fameuse analyse...

 

Photo659.jpg

 

Bien sûr ils ont dû recommencer ! 

Cela dit je note l'effort : il n'y a pas que les grains de litière dans le tube, en effet, il y a aussi des petites billes avec !

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Vie quotidienne d'une véto
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 20:43

Ce soir, c'était encore un de ces soirs où je me demande où sont passé les gens.

 

En sortant du boulot, je  m'engage avec ma Twiggy sur la rue de la clinique, qui dernièrement était systématiquement bouchée à cause de travaux, et ce, à toute heure de la journée etmême aux heures dites "creuses".

La voie est pourtant libre... bizarre. Mais tant mieux !

 

J'arrive à proximité des maréchaux, passage en général très critique à cause des travaux pour la future ligne de tramway, travaux qui semblent d'ailleurs durer une éternité, et qui paraissent toujours (d'un point de vue extérieur) loin d'être finis. Quand j'arrive au boulot le matin, ça semble s'activer ça et là, doucement mais surement. Le soir en repartant je trouve que rien n'a bougé. Cela dit, quand je repasse quelques jours ou semaines après, parfois, la voie ouverte aux voitures n'est plus exactement au même endroit, c'est quand même la preuve que les choses avancent ou au moins qu'elles changent un peu.

Bref, donc j'arrive au carrefour qui me fait traverser les maréchaux et où je peux perdre entre 5 et 15 minutes : personne. Feu vert et ça roule. Je suis ravie. Je vais peut être pouvoir voir la fin de Plus Belle La Vie, peut ête même la moitié, qui sait ! (sans commentaire svp, chacun ses faiblesses, non mais ! )

 

J'arrive au périf : pas de longues files de voitures entassées au feu situé en bas de la bretelle d'accès. Je regarde le panneau : rien d'annoncé comme temps de trajet pour accéder à ma porte de sortie (pour les non parisiens, ça veut dire que ça roule), et porte de Bercy est annoncée à 19 minutes.

 

Dingue !

 

C'est alors qu'une question s'impose à moi : MAIS OU SONT LES GENS ???

 

Ou sont les voitures, les files interminables avec les éternels excités qui tentent de se faufiler ça et là ou d'imaginer une file en plus sur le coté pour squizzer tout le monde, et provoquer ainsi, les autres, ceux qui ont patiemment attendu leur tour et qui klaxonnent, et moi qui ne me laisse pas faire non plus et laisse vociférer le trou du Q qui pensait pouvoir me passer devant comme ça sans se faire remarquer (et parce que ma plaque porte un numéro de département de province), et aussi les piétons qui traversent quand il ne faut pas et ceux qui attendent quand ils devraient traverser.

 

Mais OU SONT-ILS ???

 

Je commence à m'inquiéter...

 

Si ça se trouve il s'est passé quelque chose de grave et l'on ne m'a pas prévenue !!!

 

Du genre, un attentat terroriste en France, ou ailleurs ? Un tremblement de terre pas loin, qui aurait incité les gens à rentrer chez eux et se planquer sous la table de la cuisine (nan, peu probable, j'ai rien senti), un crash d'avion, un incident nucléaire ??? Une apocalypse imminente ???

Je n'ai pourtant pas entendu de sirène de pompiers...

Peu probable, donc.

 

Sur le périphérique, ça roule bien, je suis presque rassurée quand une hausse de la densité de voiture m'oblige à ralentir et à rouler à 50km/h...

Presque, car je reste malgré tout inquiète et vigilante.

 

Qu'est ce qui peut bien retenir les gens chez eux, ou les avoir poussé à sortir plus tôt du boulot pour être plus vite à la maison, et qui sortirait du cadre des catastrophes naturelles (puisque pas de sirènes qui retentissent) ???

 

Une retransmission télévisée de l'interrogatoire de DSK, en anglais sous-titré aux infos de 20H ?

Un match de foot trans planétaire??? Ce n'est pourtant pas la coupe du monde en ce moment.... Cela dit je n'en sais rien, je ne suis pas le foot... ce n'est donc pas impossible.

Une apparition télévisée du fantôme de Mickaël Jackson, pour un concert post mortem en direct live.

 

Me voilà pressée de rentrer pour regarder les infos.

 

Je sors du périf.

Dans ma ville, je vois des gens plaisanter et sourire... à priori eux non plus ne savent pas !

 

J'arrive chez moi.

Tout semble normal.

Le chat aussi. Il réclame sa pâté du soir. Pas de bol, j'ai encore oublié d'en acheter à la clinique. Un peu de rillettes, ça ira? (chut, ne le dit pas au Choupinou)

Ca reste bizarre : J'ai mis 10 minutes pour rentrer du boulot. Contre 45 min le matin... Et on n'est pas en période de vacances scolaire (période à laquelle, effectivement, les gens sont pas là. Ils sont ailleurs, quelque part, mais en tous cas, pas sur les routes franciliennes).

 

Je fouine sur le net. Je mets BFM télé... et non, rien.

Rien de particulier dans les news...

 

Alors c'est tout.

Y'avait juste pas de bouchons.

Il y aurait même une explication rationnelle à cette fluidité de trafic : il n'y a tout simplement pas eu d'accident ou de panne sur le périphérique, et en plus de ça, je suis sortie du boulot une heure plus tard que d'habitude... enfin, correction :  "une heure plus tard que l'heure à laquelle je devrais sortir normalement tous les jours"... et les gens étaient déjà rentrés, c'est tout.

 

Le monde est juste bien plus tranquille et normal que ce que peut imaginer mon esprit loufoque dans un moment d'égarement.

 

Dommage. Mais quelque part,  tant mieux ! ;-)

 

Allez je vous laisse, je vais continuer à imaginer le pire. C'est drôle, puisque c'est pour de faux.

 

http://photo.ina.fr/volumelr/ina_volume20101011/51005213_34438362/m_181388089_0.jpg

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Mon Quotidien
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 14:41

 

Ahhh le tartre !

Certains en ont un peu, d'autres beaucoup... les yorkshires et autres chiens de petit formats type caniches/shi-tzu/Cavaliers King Charles et j'en passe, sont les champions du monde en terme de fabrication de tartre : rapidité de dépôt, efficacité en terme de déchaussement des dents, et surtout une haleine incomparable (digne du bon vieux camembert, qu'on a oublié au fond du frigo avant de partir en vacances).

Quand on voit le nombre de petits roquets qui débordent de haine à l'encontre des vétérinaires... on se dit que peut être c'est une évolution décidée par dame nature : elle aurait (dans notre intérêt)  favorisé la reproduction des individus au tartre facile... afin de préserver les petites mimines des vétérinaires canins... car avec l'âge, les individus les plus croqueurs de vétos sont en général de moins en moins dociles mais voilà... sans chicot... plus de bobos !

 

Bref, tout ça pour dire que le tartre, c'est le mal.

 

Et oui, car il fait des dégâts parfois irréversibles.C'est ce qu'on appelle "la maladie parodontale" ou parodontite.

 

Non seulement votre Docteur es léchouilles ou votre Félin pro du câlin,  ne pourra plus sourire sur les photos, ça, on peut encore s'en accomoder, mais surtout le tartre ne vient pas sans ses amies les bactéries, et elles, elles peuvent faire bien des dégats.

Ca commence gentiment par une inflammation de la gencive en regard de la base des dents (allez voir un peu si la gencive n'est pas plus rouge au contact de la dent entartrée de Kiki, visez plutôt les dents du fond, vous avez plus de chance de faire mouche).A ce stade, c'est juste une gingivite, rien de bien grave.

 

Ensuite, à force d'être mise à rude épreuve, la gencive se rétracte et la racine dentaire se retrouve alors mise à nue : c'est la résorption (ou récession) gingivale. Bien sûr, le tartre recouvre vite cette pauvre racine, et ça ne parait pas si effrayant, car un oeil non expert n'imagine pas que sous le tartre se cache l'incroyable misère d'une dent en fin de vie. Car après la résorbtion gingivale, les dégâts se poursuivent jusqu'à provoquer le déchaussement de la dent.

Bon, dans ce cas, c'est pas encore si grave, elle fini par tomber et on n'en parle plus.

La maladie évolue donc avec un détachement de la gencive et la formation de poches parodontales : un espace qui se creuse entre la racine de la dent et la gencive, et où peut se déposer au choix : du tartre, des bactéries, des restes de nourriture, bref tout un tas de saletés qui n'arrangent rien à l'haleine de Kiki. Les bactéries présentes dans ces poches vont entrainer une destruction des tissus environnants, notamment  l'attache de la dent ainsi que l'os dans lequel s'insère la dent (l'os alvéolaire) : la dent bouge de plus en plus et finit par tomber ou être retirée par le bon vétérinaire.

Et dans la catégorie bien gore, on trouve enfin l'abcès dentaire : des bactéries anaérobies vont trouver un petit endroit bien tranquille où se multiplier, dans une poche parodontale, et une collection de pus bien ragoutante va se former et provoquer gonflement, douleur, et au bout d'un moment, l'abcès peut même fistuliser (percer et s'écouler via un trajet appelé fistule) et aboutir au choix à une communication oronasale (en bref un trou qui relie la bouche aux fosses nasales (et là kiki éternue... forcément) ) ou une fistule buccale : du pus qui s'écoule depuis la base de la dent dans la bouche, ou même une fistule qui débouche sur la joue,  une plaie apparait sur le "visage" en regard de la dent atteinte. C'est parfois grâce à cela que les propriétaires se rendent compte qu'il ya un problème et que le véto découvre l'abcès dentaire.

Le risque pour minou et médor, c'est  au mieux, de se retrouver sans dents et de devoir manger avec une paille, après un détartrage bien gore pour le véto qui n'intervient malheureusement qu'à un stade bien trop tardif pour pouvoir encore sauver quelques quenottes. Au pire, il a un vilain abcès qui le fait bien souffri, baver, et l'empêche de manger.

 

Et pour vous amis lecteur, quelques images de ce qui se passe quand on laisse Mr Tartre agir en toute impunité.(Merci à Kiki, 15 ans,  croisé pinscher au coup de croc facile,  pour sa participation).

 

Etat de la bouche avant que je n'y mette la pointe du détartreur :

Photo403.jpg

Photo405.jpg

 

Etape une: détartrage pour voir ce qu'on garde, ce qu'on enlève :

Photo406.jpg

 

 

 

Une fois le tartre enlevé, on voit bien que la gencive s'est bien rétractée et que la racine des prémolaires est à nue. Il y avait en outre une poche pleine de pus autour de la racine de la grosse dent que vous voyez sur cette image, avec communication oro-nasale.

 

 

 

 

 

 

Etape deux : extraction des dents toutes pourries :

  Photo407

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo408

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre exemple sur un matou qui est repartit sans ses crocs :

 

Photo417.jpg Il avait un abcès à la base de chacun des crocs de la machoire supérieure, qui a fistulé (vous voyez la zone grisatre au niveau de la gencive, de forme ovale : c'est là que l'abcès  a percé et que le pus s'écoulait).

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième croc: même lésion.

 

 

Photo420.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo418.jpg

Il avait beaucoup de mal à manger, et on a vite compris pourquoi : quasiment toues les dents étaient très déchaussées et je n'ai eu qu'à tirer à peine avec la pince pour les retirer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour terminer sur les effets délétères du tartre, il arrive que les bactéries qui font la fiesta dans la bouche de nos chers et tendres, décident que le paysage ne leur plait plus, et vont aller contaminer une autre partie de l'organisme par voie sanguine : pyélonéphrite, hépatite, péricardite... et là ça devient plus grave. Car il peut en résulter une insuffisance rénale/hépatique/cardiaque si l'infection n'est pas prise à temps. Ce n'est pas très fréquents mais cela arrive, et peut être plus souvent qu'on ne le croit.

 

Donc ne vous dites pas que votre véto veut vous faire détartrer kiki pour s'en mettre plein les poches. C'est non seulement pour préserver ses dents, mais aussi sa santé, et pour votre confort aussi. Il n'y a rien de plus désagréable qu'un toutou aimant qui veut vous faire des léchouilles et dont l'haleine tuerait une mouche à 1km à la ronde.

Et il vaut mieux intervenir tôt, car si vous attendez qu'il ait un abcès dentaire, ou une fistule oronasale, et que Kiki ne mange plus : l'anesthésie sera faite dans des conditions moins optimales et les frais ne seront plus du tout du même ordre.

 

Mais, me direz vous, "N'existe-t-il pas des armes pour empêcher une telle horreur de se produire"?

Existerait-il une façon de lutter efficacement contre ce fléau ???

 

Et bien OUI !

Mieux vaut prévenir que guérir, aussi cela vaut la peine de faire quelques efforts. Bien sûr une fois que le tartre est là et bien accroché aux dents, il n'y a rien de plus radical que le détartrage. Les maîtres (redoutant l'anesthésie ou les frais associés) qui optent pour des cures d'antibiotiques à répétition, seraient aussi sans doute convaincus de l'efficacité du cataplasme sur une jambe de bois. Certes cela limite temporairement la prolifération bactérienne mais au final, à peine la cure d'antibiotiques terminée, le tartre étant toujours là et étant un bon support d'accroche pour nos amies les bactéries, elle ne mettent pas longtemps à reprendre le contrôle du terrain.

Mais si on fait attention très tôt  à l'hygiène bucco-dentaire des chiens à risques (tous les petits chiens au tartre facile), on pourra, au mieux, lui permettre de garder des dents saines, et au pire, repousser la date du 1er détartrage.

 

Mes conseils, tout d'abbord pour les toutous, c'est plus facile :

 

- brossage des dents, avec un dentifrice spécial pour chien (les notres, on n'est pas sensé les avaler, et je ne vous voit pas essayer de faire cracher l'eau de rinçage à kiki). C'est la meilleur méthode pour limiter le dépôt de plaque dentaire (qui sert finalement de base solide aux premiers dépôts de tartre). Le top du must: une fois par jour, mais en pratique, 2 à 3 fois par semaine c'est déjà très bien. Moins, c'est presque inutile. Il y a aussi des chats qui se laissent faire, mais bon... c'est quand même rare.

- les lamelles ou os à macher. Proscrire les oreilles de boeufs qui peuvent causer des petits soucis gastriques. Préférer (dans le cadre d'une hypgiène buccodentaire, et pas juste pour amuser le chien)  les lamelles à macher contenant un complexe enzymatique anti-plaque dentaire, ou de la chlorhexidine. L'action anti-bactérienne complémentaire à l'action mécanique de frottement par machouillage les rend beaucoup plus efficaces.

 

Pour les chiens ET les chats :

 

- alimentation à base de croquettes spécialement faites pour limiter le dépôt de tartre : croquettes de grosse taille, avec une orientation des fibres étudiées pour permettre un frottement optimal contre la dent (contrairement aux croquettes très dures qui éclatent sous la dents, selles ci sont entièrement traversées par la dent et du coup ça frotte bien).

vive la technologie  !

- Une solution antispetique à ajouter à leur eau... mais il faut que le gout plaise à votre animal

- des poudres à base de plantes à ajouter dans la ration... l'efficacité réelle, je ne peux pas dire... personnellement, je n'y crois pas trop, mais visiblemernt ça améliore quand même l'haleine, donc ça doit quand même modifier la quantité de bactéries. et pour les chiens qui ne se laissent pas brosser les dents, c'est une solution alternative et peu couteuse.

 

SI vous ne vous sentez pas concerné par tout ça, c'est que vous avez la chance d'avoir un chien ou un chat dont la salive a une composition et un pH moins favorable au dépôt de tartre, et dans ce cas, tant mieux, c'est un soucis en moins, ou un soucis qui ne pointera le bout de son nez que très tardivement, quand votre chien ou chat sera arrivé à un âge ou c'est normal qu'il finisse par en avoir (avec le temps, ça finit toujours par arriver). Tant que cela ne le gêne pas, tant mieux ! Si ça le gêne, un bon détartrage et c'est repartit pour 5 ou 10 ans !

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Conseils de véto
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:43

Bon anniversaire papy !

Et non, je n'ai pas oublié.

Petit pincement au coeur, chaque année à cette date... depuis que tu ne chantes plus à table, le soir du réveillon de noël.

 

Tu nous vois toujours de la haut? T'en penses quoi?

Pas mal, hein? un homme solide, gentil, et amoureux, qui s'occupe bien de moi et m'apporte le sourire tous les jours, un boulot à temps plein, une bague à mon doigt, des projets...

Je suis sûre que tu l'aurais aimé. Et tu lui aurais plu aussi.

Il fait assez froid ici bas, j'espère qu'ils ont le chauffage là haut, au milieu  des nuages.

Et internet aussi, sinon mon petit mot risque de ne pas t'arriver.

Je t'aime.

Nanie.

 

PS: Tu peux trinquer, pour nos fiançailles. Il n'est pas trop tard !

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Choupitude
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:36

Une petite histoire plutôt jolie que j'avais envie de vous raconter.

Il y a quelques semaines, une dame nous dépose un hérisson à euthanasier. Elle l'a trouvée sur un trottoir, sur le dos, inconsciente.

Et oui il y aurait des hérissons dans Paris, des habitants du quartiers nous ont dit qu'il y avait quelque mamies qui nourrissaient les chats de la rue et les hérissons, et d'après eux, il n'est pas rare de voir hérissons et chats manger côte à côte.

Et là, devant moi, cette petite boule de pics... endormie... mais toute mimi.

Les hérissons sont une espèce protégée.

Bien sûr si on m'amène un animal en souffrance (espèce protégée ou non) et qui ne peut vraiment pas être sauvé, je n'hésiterais pas à l'euthanasier.

Mais je ne veux pas râter une chance de sauver un petit animal comme celui là.

 

J'examine le hérisson, qui se révèle être une hérissonne.

Pas de lésions apparentes... elle est quasiment inconsciente, en décubitus latéral, mais elle respire bien, le coeur bat à un rythme qui me paraît correct, l'abdomen est souple, non douloureux. La température est basse et avoisine les 35°C...

Elle n'a pas l'air blessée...

 

Et puis les hérissons c'est résistant. j'en ai déjà sauvé un qui avait été mordu à la tête avec fracture de quelques os de la face, nombreuses plaies à suturer, un oeil abimé... Anesthésie, soins, sutures, antibio, anti puces... le lendemain, il se gavait de pâté courrait dans le jardin (on l'a appelé Sonic), et on l'a relaché après une semaine d'antibiotiques et de soins.

 

Voici la petite Ginette, à son arrivée.

 

Photo245.jpg

 

Photo246.jpg

J'ai envie de tenter le coup. Elle a l'air jeune. Elle est trop craquante... alors je craque !

Allez, c'est parti !

Objectif : réchauffer, réhydrater...

Hop, je met des bouillottes près d'elle. Une petite couverture.

Je fais une glycémie : 0,43g/L... tu m'étonnes qu'elle est KO, je lui fait boire un peu d'eau sucrée : génial, elle déglutit.

 

Un peu d'antibio aussi, au cas où  elle serait dans cet état à cause d'une infection... et des cortico... pour l'état de choc.

 

Le lendemain, toujours dans le même état... et si on essayait de poser une perf...

Allez, c'est décidé !

Un cathé pédiatrique, et hop, c'est chose faite. (je parviens par la même occasion à épater l'ASV qui bosse là depuis plus de 10 ans et ne bosse avec moi que depuis juin.... "je t'avais dit que j'étais la pro du cathé!")

 

Photo247.jpg

On continue les bouillottes, je mets une perfusion de Ringer avec un tout petit peu de glucose.

La journée se passe sans franche amélioration.. On garde quand même espoir car en fin d'après midi, quand on la stimule, elle commence désormais à se crisper comme pour essayer de se mettre en boule...

*On décide de l'appeler Ginette, je ne vous dirais pas pourquoi, c'est une looongue histoire.

 

Le lendemain, Ginette est sur ses pattes, elle a fait caca partout dans sa cage. Elle est encore un peu ramollo, mais de jour en jour elle reprend de plus en plus de force, et mange de plus en plus ! (mais seulement la nuit).

Photo253.jpg Photo254

 

Une consoeur me dit que les hérissons qui font moins de 1,200kg ne sont pas assez costauds pour passer l'hivers... mais vu le bordel qu'elle nous met dans la cage chaque nuit et la quantité de crotte qu'elle étale partout... il faut trouver une solution.... et la garder dans un si petit espace, alors qu'en plus elle est assez craintive... Chaque fois qu'on approche elle se met en boule.

On se renseigne alors sur des associations susceptibles de la prendre en charge.

 

Mon collègue l'a amenée en picardie dans un sanctuaire pour hérisson : ils y sont nourris, et protégés des prédateurs (ça doit pulluler dis donc). Les gens qui s'en occupent les gardent d'abord un peu isolés pour être sûrs qu'ils vont bien et se nourrissent correctement avant de les relacher dans le grand espace qui leur est réservé.

Ils lui ont fait une fiche enconservant le nom qu'on lui a donné ! :-D

 

Une belle histoire.On lui a donné une seconde chance et je crois bien qu'elle compte bien en profiter !

Longue vie à toi Ginette !!!

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Vie quotidienne d'une véto
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 13:49

Bon, chers amis, l'heure est grave.

 

Samedi je vais à un mariage. Qui dit mariage, dit robe.

 

Je ne devais pas bosser samedi, mais le mic mac au boulot fait qu'il n'y a personne samedi matin donc bien que j'avais bloqué mon samedi depuis 2 mois, c'est quand même moi qui m'y colle ( car il n'y a personne d'autre de dispo, et parce que c'est un peu ma clinique, même si je n'y suis que salariée, je suis la véto principale, donc c'est normal)

 

Je n'aurais donc pas toute la matinée pour me pomponner...

 

J'aurais au max une heure. THE drame !

 

Second drame : la robe que j'avais commandée, à cause du décolleté et aussi parce que la robe en elle même tient un peu, se porte sans soutif. Or avec mon opération d'il y a 3 semaine, je suis obligée d'en porter un, et un bon.

 

Donc je me reporte sur une robe que j'avais mise pour un mariage il y a 4 ans.

 

Or je n'ai plus tout à fait la même silhouette qu'il y a 4 ans. (bouhhhh la honte !!!)

 

Il y a 4 ans je faisais du roller tous les dimanches et les vendredi soirs aussi, j'étais célibataire donc je mangeais sans excès le soir, et surtout euh, ben j'ai fait une bonne dépression suite à une rupture, et suite à ça, j'avais quand même bien bien maigri.

 

Entre temps j'ai trouvé un boulot qui m'épuise tellement que je n'ai plus beaucoup de temps à accorder au sport (ni à une éventuelle préparation culinaire équilibrée, vive les surgelés !), et j'ai fait l'acquisition d'un homme (et oui ! Mon Choupinou !) qui a besoin de manger correctement le soir, et pis bon ben... comme c'est là sous mes yeux, je n'vais pas manger une salade ou une soupe alors qu'une pizza est en  train de dorer au four.

 

Oui, parce que sinon il la mangerait seul cette pizza, et je ne peux pas lui imposer ça : mon choupinou dinant seul à table, livré à lui même face à une pizza monstrueuse, dégoulinante de fromage !!! (celui qui évoquerait de près ou de loin le mot mauvaise fois sera puni).

Et aussi parce que mon pauvre petit estomac ferait sacrément la tête si je lui imposais une telle torture.

Graou graou qu'il dirait, et je finirais avec des accès de boulimie nocturne, à me lever affamée à 4h du mat, fouillant les poubelles dans un demi sommeil somnambulmesque, à la recherche de petits morceaux de pizza qui aurait échappé au ventre choupinien.

 

Bon, soyons Bref, je dois donc perdre 5 kilos d'ici samedi, le tout sans faire de régime (faut pas pousser non plus), ni de sport (pas le temps).

Donc juste avec la force de l'esprit.

 

Comment ça "je rêve" ?

 

C'est ainsi, je n'ai pas le choix !!! Aors mon corps s'y pliera !!!

 

Bon je vais peut être quand même commencer à faire un peu attention à ce que je mange, histoire d'aider un peu mon esprit à convaincre mon corps... allez, c'est décidé, je commence après le repas de ce soir (ben oui, je peux pas avant, et ce n'est pas une fausse excuse, c'est que je dine avec un ami que je n'ai pas vu depuis longtemps !!!!)

 

Choupinette vs kilos en trop : la guerre est déclarée !!!

Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans Mon Quotidien
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 09:32

Cette chanson est magnifique, écoutez bien les paroles, c'est déclaration d'amitié à un rat prénommé Ben ! Trop mimi.

 

 

Petite pensée pour Bidouille ;-)
DSC01032.JPG
Repost 0
Published by Choupinette des cimes - dans BlaBlatage non classé
commenter cet article